LA BELGIQUE DIGITALE

La stratégie de durabilité :

un must pour Proximus

La politique corporate social responsibility (CSR) fait partie intégrante de la gestion d’une entreprise moderne. Dans un monde en pleine évolution, Proximus a très tôt fait le choix de s’engager en première ligne pour plus d’inclusion digitale et plus de durabilité. Aujourd’hui, Proximus se fixe des objectifs ambitieux pour affirmer cet engagement sociétal au quotidien.

En tant qu’acteur économique majeur en Belgique, Proximus a toujours assumé pleinement sa responsabilité sociétale d’entreprise que ce soit en matière d’éducation, d’environnement ou d’aide aux communautés. Avec le temps, la politique en matière de Responsabilité Sociétale d'Enterprise (RSE) de Proximus a évolué et a complètement été revue, à partir de 2018, au profit d’une approche plus globale qui a permis de définir une stratégie complète de durabilité. Explications. Proximus est un véritable précurseur en matière de stratégie de durabilité ? Xavier Dekeuleneer : “Cela fait déjà une douzaine d’années que Proximus a défini et met en œuvre une politique RSE. Nous faisons même figure de référence parmi les opérateurs en Europe. Début 2019, nous avons lancé notre nouvelle stratégie de durabilité construite autour de quatre domaines stratégiques. En mars 2020, Guillaume Boutin, notre CEO a présenté sa nouvelle vision stratégique de l’entreprise pour la période 2020-2022. Un des quatre piliers de celle-ci est relatif à la durabilité et à l'inclusion digitale et vise à les intégrer dans tout ce que nous faisons. Ce qui est remarquable ici c’est que la durabilité et la volonté d’avoir un impact positif sur la société font partie intégrante du plan de croissance de l’entreprise.” Philippe Deconinck : “En matière de lutte contre le changement climatique nous sommes aussi à la pointe. Proximus est aujourd’hui neutre en carbone pour ses activités propres. Nous avons été primés par le CDP pour nos actions dans la lutte contre le réchauffement climatique et la diminution de nos émissions.” Le CDP est un organisme de bienfaisance à but non lucratif. Il exploite le système de divulgation mondial pour les investisseurs, villes, états et régions afin de gérer leur impact environnemental. Quels sont vos principaux objectifs en matière de stratégie de durabilité de l’entreprise ? Xavier : “Chez Proximus, nous voulons contribuer, tous les jours, à une Belgique digitale inclusive, sûre, durable et prospère. On part de cette ambition pour bâtir notre stratégie de durabilité sur quatre piliers : permettre une vie digitale meilleure, se soucier de nos parties prenantes, contribuer à la société et respecter notre planète.”

XAVIER DEKEULENEER

CSR Manager chez Proximus, Xavier Dekeuleneer est ingénieur en électronique et télécommunications. Il a commencé sa carrière chez Belgacom Mobile en 1998 pour œuvrer au déploiement du réseau mobile. Il a intégré le nouveau service CSR créé en 2008 par Belgacom avant d’en devenir le responsable en 2013.


“Contribuer à la société c’est investir dans l’inclusion digitale. Le digital pour tous.”
Xavier Dekeuleneer

Qu’entendez-vous par une vie digitale meilleure ? Xavier : “En améliorant chaque jour nos réseaux, en développant des solutions innovantes notamment dans tout ce qui est ‘smart’, smart mobility, smart cities, smart energy, nous apportons des solutions qui permettent à tous de vivre mieux et de travailler plus efficacement. Vivre mieux c’est aussi s’investir dans une société digitale plus sûre. Concrètement, par exemple, nous avons un partenariat fort avec Child Focus depuis près de 10 ans pour sensibiliser les enfants de 5e et 6e primaire à une utilisation sûre et responsable d’internet. Deux fois par an, des collaborateurs volontaires de Proximus vont dans les écoles pour parler de cette problématique. Chaque année, ce sont au minimum 10.000 enfants qui sont ainsi sensibilisés.” Toutes les parties prenantes sont impliquées dans votre stratégie de durabilité ? Xavier : “La politique de durabilité associe toutes nos parties prenantes : clients, fournisseurs, employés, actionnaires, investisseurs, médias, autorités, leaders d’opinion, communautés. L’idée c’est d’instaurer un dialogue structuré avec eux pour être sûr de bien comprendre leurs préoccupations, leurs besoins, ce qui est important pour eux. Sur base de leurs réponses, nous améliorons nos stratégies, nos produits, nos services, nos technologies afin de rester pertinents pour chaque partie prenante. Avoir un dialogue permanent avec le client permet d’améliorer son expérience tout en veillant à pratiquer un marketing responsable. Nous avons d’ailleurs développé ‘The voice of the customer’, un programme de suivi avec nos clients afin d’améliorer nos services et nos procédures grâce à leur feedback. En ce qui concerne nos employés, il est primordial de les accompagner dans la transformation de l’entreprise et dans leur vie au sein de celle-ci. Cela passe par des formations pour améliorer leurs compétences digitales, un environnement de travail sain et sûr mais aussi plus de diversité dans les équipes.” Philippe : “En ce qui concerne notre chaîne d’approvisionnement, nous travaillons avec plus de 4.000 fournisseurs et nous respectons des normes sociales et environnementales ambitieuses. Aujourd’hui, 100% de nos contrats avec nos fournisseurs comportent une clause de durabilité à respecter sur le plan social, éthique et environnemental. Nous menons des audits réguliers pour nous assurer du respect de ces normes.”

PHILIPPE DECONINCK, CSR Manager Environment chez Proximus. Philippe Deconinck est ingénieur en électromécanique. Entré en 1995 chez Belgacom, il y a occupé diverses fonctions dans la logistique, les achats, l’e-business ou le customer service avant de prendre en charge, en 2010, la durabilité environnementale de Proximus.


En quoi cet engagement durable de Proximus contribue-t-il au quotidien des Belges ? Xavier : Notre engagement est de rendre la société digitale belge accessible à tous. Cela passe, entre autres, par l’éducation au digital. Dans ce cadre, nous nous adressons à plusieurs publics. Les jeunes chercheurs d’emploi peu qualifiés tout d’abord. En travaillant en collaboration avec MolenGeek et l’École 19 à Bruxelles ou Technobel en Wallonie, nous contribuons à former des jeunes au codage et aux métiers des nouvelles technologies pour leur permettre d’accéder à l’emploi. Les seniors ensuite. Ce n’est pas toujours facile d’utiliser les médias sociaux et de surfer en toute sécurité. Nous avons donc lancé le programme diggit pour inciter les enfants, sous forme de concours, à partager leurs connaissances du web avec les aînés. Les personnes en situation de handicap sont aussi une priorité. Le digital les aide dans leur vie de tous les jours à condition que les appareils soient accessibles. C’est pourquoi nous faisons tester nos smartphones et tablettes par un panel de personnes en situation de handicap afin de s’assurer que ces appareils répondent à leurs besoins spécifiques. La réflexion est également la même pour tous nos sites internet, nos applications telles que MyProximus et notre plateforme TV, Pickx.” Vous contribuez également à rendre la vie meilleure dans le domaine de l’aide aux personnes ? Xavier : “L’inclusion digitale, cela concerne également les enfants malades de longue durée. Nos partenaires Bednet et Take Off ont développé un système de visioconférence leur permettant de rester en contact avec leurs camarades de classe et de poursuivre leur scolarité à distance. Nous mettons la connectivité gratuitement à leur disposition. Enfin, je ne peux m’empêcher de rendre hommage à nos collaborateurs qui œuvrent, au quotidien, de manière bénévole, pour accompagner les chercheurs d’emplois, mentorer des étudiants ou apporter des repas aux SDF et aux migrants aux alentours de nos bureaux. Notre engagement sociétal est vraiment multiple et essentiel.”

“À L’HORIZON 2030, PROXIMUS VEUT DEVENIR UNE ENTREPRISE ‘NETTE POSITIVE’ ET VÉRITABLEMENT CIRCULAIRE.”

Philippe Deconinck

“Les critères de durabilité de l’entreprise comptent de plus en plus dans les choix des clients, des futurs collègues et des investisseurs.”
Xavier Dekeuleneer

Proximus a aussi des objectifs environnementaux ambitieux ? Philippe : “Depuis 2016, nous sommes une entreprise neutre en carbone pour les activités directement sous notre contrôle. Nous avons revu à la hausse notre ambition de neutralité carbone afin d’atteindre une contribution nette positive en 2030. À l’horizon 2030 toujours, nous voulons également être une entreprise véritablement circulaire. Nous avons élaboré une feuille de route détaillée pour redéfinir, dès aujourd’hui, nos modes de fonctionnement et d’approvisionnement d’une autre manière. Dans ce contexte, comme je l’évoquais précédemment, nos fournisseurs ont un rôle clé à jouer en s’inscrivant dès à présent dans ces critères de durabilité renforcés.” Pourquoi est-ce important pour une entreprise comme Proximus de s’engager dans cette voie ? Philippe : “Le changement climatique est un enjeu sociétal majeur. En tant qu’entreprise leader dans notre secteur, nous voulons montrer l’exemple en réduisant d’avantage notre impact négatif sur l’environnement. C’est aussi une demande de plus en plus forte de la part des investisseurs et de nos clients. Nos clients se comportent vis-à-vis de nous, comme nous à l’égard de nos fournisseurs et c’est bien légitime.”

“LE MONDE EST EN TRAIN DE CHANGER, NOUS DEVONS DONC APPORTER DES CHANGEMENTS.”

Philippe Deconinck

Avec notre stratégie de durabilité, nous contribuons à une Belgique digitale inclusive, sûre, durable et prospère. Pour atteindre cet objectif, nous prenons des initiatives dans quatre domaines stratégiques.